Implantation antenne relais au Pont Mahaud

Une réunion publique d'information

Mercredi 4 octobre, la municipalité organisait une réunion publique sur la nouvelle implantation d'une antenne GSM sur le secteur du Pont Mahaud. Cette réunion a permis à toutes et à tous de s'exprimer sur le sujet en présence de deux représentants de la société Orange, maitre d'oeuvre de ce projet. Une pétition contre cette implantation a été remise à cette occasion.

La municipalité vote le bail pour l'antenne GSM au Pont Mahaud avec Orange

Comme déjà indiqué, un projet d’antenne relais GSM Orange était à l’étude sur la commune. C’est le deuxième projet depuis 2008, l’autre antenne a été installée en 2011 aux abords des services techniques. Une zone blanche pour Orange existe au sud de la commune ainsi que sur Orgères que ce soit pour la téléphonie ou l’internet mobile. 

Une première implantation fut refusée car en zone humide, puis une deuxième proposée sur un terrain privé, en accord avec le propriétaire, le long de l’accès à la quatres voies en direction d’Orgères. Orange comme tous les opérateurs téléphoniques peut installer ce type d’antenne sur des terrains privés ou publics à condition de respecter les règles d’urbanisme et les normes édictées par l’ANFR, ce qui était le cas de cette seconde implantation.

Les résidents les plus proches se sont opposés à cette construction au moment de l’affichage de la déclaration préalable de travaux sur la voie publique (délai de 2 mois, permettant un recours).

Afin de répondre aux inquiétudes exprimées par ces résidents, les élus ont recherché une proposition satisfaisante pour les différentes parties. Un accord a été trouvé pour une implantation sur un terrain communal dans la ZAC du Pont-Mahaud en un lieu beaucoup plus éloigné des premières maisons et intégré à la végétation  rendant cette installation nettement moins visible pour les riverains.

Cette solution amiable a également l’intérêt d’avoir évité tout recours de la part de la société Orange tant à l’encontre de la commune que du propriétaire du terrain. Contentieux qui dans le cas d’espèce, ne pouvait aboutir qu’en faveur d’Orange.

Cette implantation a donc fait l’objet d’une nouvelle déclaration préalable de construction et d’une convention qui a été votée par le conseil municipal le mardi 12 décembre 2017.

Nous nous devons également d’accompagner l’artisanat et le commerce dans cette zone du Pont-Mahaud. Que dire d’une zone d’activités qui ne recevrait pas correctement les appels téléphoniques où il serait compliqué de consulter ses données sur son smartphone. Tout le monde comprend que ce serait totalement anachronique.

Quand au débat sur les ondes, s’il est légitime et mérite toute notre attention, il ne peut être traité par le prisme de l’implantation d’une antenne qui, à ce jour, répond à la loi. Ce débat se doit d’être porté plus largement au plan médical pour que des références, objectivées et uniformisées au plan européen voire mondial, puissent être imposées par la loi. C’est un combat citoyen qui n’est pas de la seule compétence des élus. Dans l’attente de nouveaux textes nous nous conformons à la loi dite Abeille, du nom de la députée qui l’a portée et sommes attentifs à diverses rédactions de charte dans des villes comme Rennes et ne souhaitons pas alimenter de vaines polémiques.

Le conseil municipal